Manifestation anti-ACTA à Strasbourg (-5ºC)

Ce samedi 11 février, les Strasbourgeois se sont mobilisés pour protester contre ACTA. Étaient notamment présents : le Parti pirate, le Mouvement des Libéraux de Gauche, les Libéraux d’Alsace, les Jeunes écologistes, le Mouvement des Jeunes Socialistes, les jeunes marxistes léninistes ou encore les anarchistes. Il a été très intéressant de voir une telle diversité politique rassemblée sans animosité contre un accord commercial réalisé dans le dos des citoyens.

La présence remarquée des libéraux (au sens classique), avec leur pancarte MLG et leur drapeau « Don’t tread on me », montre bien que, fondamentalement, ce n’est pas le libéralisme qu’il faut dénoncer, mais le capitalisme d’État (ou capitalisme de connivence, capitalisme de copinage). Tout libéral ne peut être qu’opposé à cet accord commercial : loin de protéger une quelconque propriété, c’est avant tout un document liberticide qui permettra bien des dérapages envers les citoyens.

Un dispositif policier était présent ; surtout pour réguler le trafic afin que le cortège circule sans encombre, les tenues anti-émeutes ont été enfilées devant le Parlement européen pour manifester leur présence. Il faisait -5ºC, avec du vent. La foule était calme, ambiance bon enfant malgré la gravité du sujet. La manifestation a débuté et fini sur la place Kléber, une grande boucle a été réalisée jusqu’aux sièges des institutions européennes à Strasbourg.

Quelques photos de la manifestation dans le quartier européen de Strasbourg (autour du Parlement européen, de la Cour européenne des Droits de l’Homme et du Conseil de l’Europe) [Nota bene : sur la photo ci-haut, des masques ont été rajoutés pour cacher les visages] :