Comment rédiger et diffuser un communiqué de presse à destination de la presse quotidienne générale ?

Le communiqué de presse a pour objectif d’informer les journalistes d’un événement : manifestation, compétition, résultats, création d’une entreprise, lancement d’un produit, conférence, etc. Il peut être envoyé avant et/ou après l’événement en question. C’est un document bref, précis et factuel. L’idéal pour vous serait d’avoir un article, les probabilités sont très faibles, quand bien même l’objet de votre événement serait passionnant. Il est déjà plus raisonnable de viser les pages « agenda » et « brèves ».

L’envoi du communiqué de presse ne garantit absolument pas qu’il soit relayé par les journalistes. Cela dépendra de leur jugement : « mes lecteurs seront-ils intéressés par une telle nouvelle ? » La place étant limitée (ils ne peuvent publier tous les communiqués qu’ils reçoivent), il y a un processus de sélection propre à chaque journal. Si vous êtes sélectionné, vous pouvez très bien être « chassé » par une autre information toute fraîche et plus importante.

Néanmoins il y a quelques règles simples à appliquer pour être certain de ne pas être ignoré malgré un événement des plus intéressants.

Le communiqué de presse annonçant un événement

Votre objectif est que les journalistes, et plus particulièrement la presse quotidienne générale et régionale (pour laquelle le modèle suivant est adapté), annoncent votre événement dans leurs agendas.

Rédaction

Le communiqué de presse précédant un événement contient les informations suivantes et pas plus :

  • Quoi ? Il faut être clair, court et vendeur. Cela constituera votre titre, il doit être court et permettre de comprendre tout de suite de quoi il s’agit. Bien sûr, vous ne faites un communiqué que pour un seul événement. Si vous organisez deux événements, alors cela fait deux communiqués de presse et donc deux courriels. Si vous organisez une conférence avec une belle tête d’affiche, placez le nom de cette personne dans votre titre.
  • Pour qui ? Si vous visez un cercle très restreint, il est peu probable que votre communiqué de presse soit publié, mais il faut tout de même précis. Peut-être qu’une catégorie d’âge sera particulièrement intéressée, ou bien les habitants de tel ou tel endroit, etc.
  • Où ? Donnez le lieu précis, avec une adresse complète. Inutile de dire comment s’y rendre.
  • Quand ? La précision compte : jour et heure.
  • Comment ? Inutile de détailler, mentionnez simplement si l’événement est public ou pas, payant ou gratuit, s’il nécessite ou non une réservation et la date butoir s’il y a une réservation obligatoire.
  • Par qui ? Laissez les coordonnées de la personne ressource, l’organisateur. Courriel et numéro de téléphone (inutile de trop détailler).

Toute information supplémentaire est inutile dans un tel communiqué de presse. Vous faites perdre son temps au journaliste ; s’il souhaite en dire plus parce que votre événement l’intéresse, il vous contactera. Si vous avez un blog, reprenez votre communiqué de presse et agrémentez-le des informations jugées utiles (chemin pour se rendre au lieu de l’événement, liste détaillée des intervenants, etc.). Finissez donc votre courriel avec le lien qui pointe vers l’article de votre blog !

S’il manque l’un des points sus-cités, votre communiqué sera incomplet et l’information ne sera probablement pas traitée par les journalistes (pas complet = pas publié).

Pourquoi faut-il qu’il soit aussi court ? Pour que le journaliste ne soit pas noyé dans des informations qui ne lui sont pas utiles et qu’il ne publiera de toute façon pas.

Diffusion

Envoyez votre communiqué de presse par courriel. Le titre de votre événement constitue l’objet. Écrivez directement votre communiqué dans le courriel et, très éventuellement, joignez une version mise en page au format PDF par exemple. N’exportez surtout pas le texte sous la forme d’une image : le texte doit pouvoir être copié-collé par le journaliste (plus rapide et pratique pour lui, réduit les fautes de frappe).

Généralement il vaut mieux envoyer votre communiqué de presse aux journalistes 15 jours avant l’événement. Celui-ci sera probablement publié 2 à 3 jours avant le jour J. Si vous avez déterminé une date limite pour des réservations obligatoires, tenez compte de celle-ci et non de la date de l’événement.

Vous pouvez joindre un document PDF parlant succinctement de votre entreprise/association, histoire de susciter l’intérêt, mais surtout pour placer votre événement dans un contexte.

Quelques jours après l’envoi, relancez les journalistes par téléphone pour vous assurer que l’information est bien arrivée et a été traitée.

Le communiqué de presse post-événement.

L’objectif ici est de donner de la visibilité à votre entreprise/association suite au succès de l’événement que vous avez organisé. Il faut donc reprendre les éléments de la partie précédente (notamment la date et le lieu !) et les compléter par des faits (liste non-exhaustive ; certains points peuvent ne pas s’appliquer à votre événement) :

  • nombre de personnes ayant participé,
  • conclusions,
  • gagnants,
  • éventuels impacts concrets,
  • manière dont s’est déroulé l’événement,
  • disponibilité de l’éventuel produit/service et prix.

Dans votre communiqué de presse « post-événement », vous reprenez votre titre explicite et complétez avec un sous-titre. Le corps du message est constitué de paragraphes. Finissez avec une brève description de votre entreprise/association (historique, objet, importance). Joignez quelques photos si vous en avez. Joignez également un dossier de presse si vous en avez un.

Même dans un courriel on peut sauter des lignes, mettre en gras le titre (et le centrer par exemple). Il est préférable de mettre en page votre message, parce qu’il devrait être un peu long. Vous pouvez également joindre une copie PDF de votre communiqué de presse, le résultat est un peu plus propre.

Ce communiqué de presse a donc plus de « matière » que le premier et devrait être sensiblement plus long : 2 à 3 pages. Il doit également être envoyé par courriel, le plus tôt possible, et nécessite lui aussi une relance téléphonique. N’hésitez pas à le rédiger à l’avance, puis à le compléter et corriger.

Dans tous les cas, il faut préciser qu’il s’agit d’un communiqué de presse pour que les journalistes comprennent bien que cela leur est destiné. Si vous avez un site web ou un blog, ne reprenez pas votre document tel quel. Profitez-en pour travailler sur le style, le communiqué de presse étant relativement formel.